LES ACTUALITÉS
 

Mise à jour du guide pratique pour une meilleure qualité de l’air dans les lieux accueillant des enfants et des adolescents

publié le 28 janvier 2020

La qualité de l’air intérieur : un enjeu majeur de santé publique.

Ce guide, élaboré avec l’appui de l’INERIS, a pour but de fournir une aide opérationnelle afin d’engager
une démarche pro-active et coordonnée d’amélioration de la QAI.

Son utilisation vise à accompagner l’identification et la mise en oeuvre d’actions favorables en matière de QAI à l’aide de grilles d’auto-diagnostics des pratiques observées. Ces grilles permettent non seulement l’identification préliminaire des sources potentielles présentes dans ou autour de l’établissement, mais préconisent aussi
des bonnes pratiques pour une meilleure QAI.

Il a été élaboré en s’appuyant sur les connaissances rassemblées dans des documents de références
sur l’évaluation, la gestion et l’amélioration de la qualité de l’air ainsi que le retour d’expérience des
campagnes de mesures de l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI) dans les écoles et les
crèches. Il s’appuie également sur les retours d’expériences des Directions Régionales de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), des Agences Régionales de Santé (ARS), des
collectivités, de bureaux d’études et de laboratoires.

Le guide est organisé autour de quatre grilles thématiques, à remplir par l’autorité responsable de
la sécurité dans les établissements : la mairie ou l’organisme privé pour les crèches et les écoles du
premier degré, le chef d’établissement en lien avec le gestionnaire d’établissement (département,
région ou organisme privé) pour le second degré. Il pourra se faire aider, s’il le juge nécessaire, par les différentes personnes intervenant au sein de l’établissement. Les thématiques abordées sont :

N°1 : Localisation et gestion globale des locaux ;
N°2 : Maintenance des locaux ;
N°3 : Entretien/nettoyage des locaux ;
N°4 : Gestion des activités pédagogiques, artistiques, culturelles… dans les pièces.

Chacune de ces grilles est organisée en plusieurs parties afin de couvrir les différentes sources potentielles de pollution ou pratiques qui peuvent affecter la QAI. Les parties traitent notamment de
l’environnement proche du site, des équipements, des matériaux utilisés (construction, revêtement,
mobilier), des activités (pédagogiques, entretiens, travaux…), de l’aération/ventilation et des observations qui peuvent être faites (moisissures, états des ouvrants…).

Pour plus d’information :

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/qualite-lair-interieur