Journée Vélo Grand Est, le 13 novembre 2019 à Nancy

publié le 4 décembre 2019

120 participants venus de toute la région Grand Est
Pour cette première journée technique et de rencontres autour du vélo et des mobilités actives, la participation a été au-delà des espérances des organisateurs. La DREAL Grand Est, l’ADEME Grand Est et l’association Vélo et Mobilités Actives Grand Est avaient concocté un programme dense pour apporter aux collectivités les éléments essentiels pour engager une politique cyclable.
Le développement des modes actifs, bénéfique pour la santé et l’environnement, passe nécessairement par une réflexion sur l’urbanisme, l’organisation de l’espace et des déplacements pour favoriser la pratique.

60 % de nos déplacements font moins de 5 km
Avec un rappel du cadre national, Thierry Du Crest, Coordinateur Interministériel pour le Développement de l’Usage du Vélo au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, a précisé les éléments déterminants des déplacements au niveau national, et notamment le Plan Vélo de septembre 2018 et les évolutions de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM). Alors que plus de 60 % de nos déplacements font moins de 5 km (20 minutes à vélo), la part modale du vélo reste encore trop faible. L’objectif du Plan Vélo est de tripler cette part modale pour la porter à 9 % d’ici à 2024.
L’ADEME a également présenté les avantages et gains apporter par le vélo en terme de santé ou d’impact environnemental. En voiture, 90% de l’énergie sert à déplacer … la voiture, alors qu’à vélo 90% de l’énergie sert à déplacer … la personne !
Le Président de la Fédération des Usagers de la Bicyclette a rappelé les actions engagées par les associations pour faire percevoir le vélo comme un mode de déplacement et pas seulement un loisir. Sa fédération a d’ailleurs lancé une vaste enquête cet automne pour recueillir la perception de la « cyclabilité » des villes. Ses résultats seront publiés avant les élections municipales de mars 2020 pour une meilleure prise en compte du vélo lors du prochain mandat des élus.
Des exemples d’une politique cyclable ont été présenté ensuite par le Conseil Départemental de Meurthe et Moselle, la ville d’Epinal ou encore sur l’agglomération mulhousienne, montrant l’ensemble des acteurs et actions pouvant être mis en œuvre. Les ateliers de l’après-midi sont entrés encore plus dans les aspects pratiques de la définition d’un schéma cyclable, de la mise en œuvre d’un réseau cyclable et dans les mesures d’accompagnement en matière d’animations ou de formations.
La journée s’est conclue sur les dispositifs d’accompagnement et les financements existants qui offrent des conditions favorables pour les collectivités désireuses d’avancer dans leur politique cyclable et de mobilité.
Cette journée sera vraisemblablement suivie d’autres événements en 2020, notamment pour informer les nouveaux élus, en portant un éclairage plus complet sur les compétences des différentes collectivités résultant de l’adoption de la Loi d’Orientation des Mobilités.

Plus d’informations sur https://journee-velo-grand-est.site...