LES ACTUALITÉS
 

Les dangers du monoxyde de carbone : informer pour prévenir !

publié le 3 décembre 2018

Le monoxyde de carbone (CO) est la première cause de mortalité par intoxication en France. A l’approche de l’hiver, l’ARS Grand Est lance auprès des partenaires et du grand public sa campagne d’information annuelle pour prévenir les cas d’intoxication au monoxyde de carbone.

Les enjeux dans le Grand Est

Un bilan des intoxications au monoxyde de carbone (CO) est réalisé chaque année par Santé publique France. Ce bilan présente les intoxications survenues pendant la saison de chauffe précédente, du 1er octobre 2017 au 30 avril 2018.

Pour la région Grand Est, 111 épisodes d’intoxications par le monoxyde de carbone ont été enregistrés au cours de la dernière période hivernale 2017/2018*, exposant 332 personnes ; parmi les victimes, 2 personnes sont décédées.

* Chiffre Santé Publique France (CIRE Grand Est) - 01/102017-30/04/2018 / Données régionales non consolidées du système de surveillance des intoxications par le monoxyde de carbone, susceptibles d’évoluer dans le prochain bilan.

Le monoxyde de carbone étant un gaz inodore, incolore et non irritant, il est donc indétectable sans appareil de mesure. Les intoxications liées à ce gaz résultent le plus souvent d’un dysfonctionnement des appareils à combustion et/ou d’un défaut d’aération des locaux où ils sont utilisés. La chaudière est la source mise en cause dans 50 % des intoxications. Toutes les classes sociales sont concernées par ces intoxications.

Informer tout au long de la période hivernale

Face à ces accidents pour la plupart évitables, l’ARS se mobilise, comme chaque année, en diffusant une information destinée à prévenir les situations à risque. Pendant tout l’hiver, l’Agence, en lien avec les Préfectures, propose des conseils de prévention à l’aide d’outils de communication dédiés.

Pour plus d’information :
https://www.grand-est.ars.sante.fr/les-dangers-du-monoxyde-de-carbone-informer-pour-prevenir